La rubrique sexologie de Marie-Alice #8 : Immersion dans l’univers de la diversité sexuelle et de genre

offre emploi intervenant proximité
Offre d’emploi : Le Chez-Nous de Mercier-Est est à la recherche d’un(e) intervenant(e) de proximité
5 février 2021
La rubrique sexologie de Marie-Alice #9 : Immersion dans l’univers de la diversité sexuelle et de genre, la suite !
26 février 2021

Quelles sont les différences entre l’attirance sexuelle et l’attirance romantique ? Que signifient les termes « agenre », « androgyne », « transgenre » ou « intersexe » ? Pourquoi dit-on qu’on s’identifie comme homme, femme ou fluide ? Comment peut-on s’y retrouver dans l’univers complexe du genre et de l’orientation sexuelle ? La réponse à ces questions et plus dans l’article qui suit !

La licorne du genre

La licorne du genre est un outil utilisé pour rendre compte des multiples facettes du genre et de l’orientation sexuelle parce que contrairement à l’idée qu’on pourrait s’en faire, ce n’est pas « non ou oui » ou « ceci ou cela ». Bref, ce n’est pas binaire, c’est une continuité (ou un continuum). C’est donc nuancé et l’on peut se retrouver sur plusieurs continuums à des degrés différents ; un peu, beaucoup ou à la folie ! La licorne propose quatre catégories pour explorer le genre ; l’attirance, le genre, l’expression de genre et le « sexe ». Tout au long de votre lecture, n’hésitez pas à vous référer à l’image si certains concepts vous semblent flous.

  1. Le genre correspond à notre sentiment personnel, profond et intérieur d’être une femme, un homme, les deux, ou aucun des deux. Cela réfère à l’identité de la personne, ce à quoi elle s’identifie. Par exemple, une personne s’identifiant comme femme s’identifie au genre féminin. Une personne s’identifiant comme fluide s’identifie à différents degrés au genre féminin ET masculin. On dit d’une personne qu’elle est agenre si elle ne s’identifie ni au genre masculin ni au genre féminin. Le genre est un concept fluide ; une personne peut s’identifier à différents niveaux sur les deux continuums.
  2. L’expression de genre est ce qu’on projette de notre genre. Elle correspond à ce qu’on présente aux autres par notre attitude, notre style vestimentaire, nos intérêts, etc. Le concept d’expression de genre est fortement relié aux normes sociales, c’est-à-dire ce qui est prescrit, attendu ou accepté socialement du genre féminin et masculin. On dit d’une personne qu’elle est androgyne si elle exprime des caractéristiques pouvant être associées au genre masculin ainsi qu’au genre féminin. On dit d’une personne qu’elle est neutre si elle ne démontre aucune ou très peu des caractéristiques associées au genre masculin ou féminin.
  3. Le « sexe » est l’aspect biologique du genre. Il correspond à ce qui est écrit sur un certificat de naissance. Lorsque l’on nait, le personnel médical se base sur la forme de nos organes génitaux (la vulve ou le pénis) et appose l’étiquette de mâle (pour un garçon) ou de femelle (pour une fille) selon cette évaluation. Il faut savoir que 1 % de la population nait avec des organes génitaux indifférenciés, c’est-à-dire qu’ils auront des caractéristiques mâles ET femelles. On dit de ces personnes qu’elles sont intersexes. Dans ces cas, il revient au jugement du médecin de pratiquer une opération pour que les organes génitaux du nourrisson ressemblent davantage à ce qui est accepté pour un mâle ou une femelle (souvent selon des critères de facilité ; ce qui sera le plus facile à exécuter/opérer). Cette pratique est critiquée puisqu’elle ne laisse aucun choix à la personne.
  4. L’attirance permet de témoigner de l’orientation sexuelle d’une personne et se divise en deux continuums ; l’attirance sexuelle et l’attirance romantique.

  • L’attirance sexuelle réfère au désir d’une personne d’avoir des rapprochements physiques sexuels avec une autre personne. L’attirance sexuelle peut être envers les femmes, les femelles et la féminité ou envers les hommes, les mâles et la masculinité (ou envers aucun des deux). Une personne peut donc ressentir une attirance sur les deux continuums à des degrés différents ; par exemple, elle peut être légèrement attirée par le genre féminin et très attirée par le genre masculin. On dit d’une personne qu’elle est asexuelle lorsqu’elle n’éprouve aucun ou très peu de désir de contacts sexuels envers les deux genres ou « sexes ».
  • L’attirance romantique réfère au désir d’une personne d’entretenir une relation amoureuse ou romantique avec une autre personne. Encore une fois, l’attirance romantique peut être envers les femmes, les femelles et la féminité ou envers les hommes, les mâles et la masculinité. Une personne peut donc se retrouver sur les deux continuums à des niveaux différents ou ne se retrouver sur aucun des continuums ; par exemple, elle peut être modérément attirée par le genre masculin et fortement attirée envers le genre féminin. On dit d’une personne qu’elle est aromantique si elle ne ressent aucun ou très peu d’intérêt romantique envers l’un ou l’autre des genres ou « sexes ».
  • Comme l’attirance sexuelle et l’attirance romantique sont indépendantes l’une de l’autre, les combinaisons des attirances peuvent être très variées. Par exemple, une personne pourrait ressentir le désir d’avoir des contacts sexuels avec des hommes et des femmes, mais ne vouloir avoir des relations romantiques qu’avec des femmes. Ou encore, une personne pourrait ne pas ressentir d’attirance sexuelle envers des hommes ou des femmes et ressentir de l’intérêt romantique envers l’un ou l’autre des genres ou « sexe ».
Cisgenre et transgenre

On dit d’une personne qu’elle est cisgenre lorsque son sexe assigné à la naissance correspond à son identité de genre. Ainsi, une personne s’identifiant comme homme, assigné à la naissance comme étant un mâle est cisgenre. On dit d’une personne qu’elle est transgenre lorsque le sexe qu’on lui a assigné à la naissance ne correspond pas au genre auquel elle s’identifie. Ainsi, une personne s’identifiant comme homme, assigné à la naissance comme étant femelle est transgenre.

Vous avez maintenant un bref aperçu de la complexité et la fluidité des concepts de genre et d’orientation sexuelle. Peut-être que cette chronique saura éveiller votre curiosité et votre désir d’en apprendre davantage si cela n’était pas déjà le cas. Pour toutes questions, n’hésitez pas à prendre contact avec moi en passant par le Chez-Nous de Mercier-Est au (514) 354-5131. 

Source :