Offre d’emploi d’été : Le Chez-Nous de Mercier-Est est à la recherche d’un(e) intervenant(e) social(e)
30 juillet 2020
[COMMUNIQUE] Le Chez-Nous de Mercier-Est suspend temporairement sa semaine d’inscriptions aux activités
20 septembre 2020

L’équipe du Chez-Nous a contacté quelques membres pour savoir comment c’était passé leur confinement. Aujourd’hui, c’est Gilles Bessette qui répond à nos questions.

Bonjour Gilles, comment ça va et comment s’est passé votre confinement ?

Ça va bien, sauf que j’ai beaucoup de retard à rattraper avec vous ! Au Chez-Nous, je participais beaucoup jusqu’à octobre dernier, avec Annick de l’entraide, à faire du bénévolat en accompagnement médical. C’était un peu ma passion, j’aimais beaucoup. J’aime beaucoup parler, jaser. Puis accompagner les gens à l’hôpital, ça ne me dérangeait pas. C’est pour moi une façon de m’attacher, de donner. J’ai reçu dans ma vie et je donne. Depuis le vol de ma voiture (ça a donné un choc), il y a eu la pandémie qui s’est rajoutée, et je me pose beaucoup de questions. Est-ce que je vais me procurer une voiture bientôt ? Est-ce que je vais recommencer bientôt ? Quand est-ce que l’on va avoir un vaccin ? Vous savez toutes ces questions existentielles que tout le monde se pose.

Je me dis que l’idéal, ce serait de récupérer une voiture. Ne pas en avoir c’est compliqué quand on en a eu toute notre vie pour nos déplacements. J’ai finalement opté cette semaine pour les transports en commun. On a la chance actuellement d’avoir les autobus gratuits, car on rentre par l’arrière. Je suis allé faire deux trois courses et je suis revenu à la maison. J’étais complètement épuisé, vidé, car je n’ai pas l’habitude. C’est le manque d’habitude et de pratique d’exercices physiques. Quand on prend le bus, il faut être concentré pour savoir où il va, quand il s’arrête, etc. Pour une personne de 75 ans ce n’est pas évident, on doit tenir solide sur ses deux jambes. Mine de rien, ça utilise de l’énergie. J’ai hâte de pouvoir reprendre les transports, même s’il faudra être très minutieux en désinfectant la voiture, etc., mais on se tient les doigts croisés.

Qu’est-ce que vous avez fait grâce au Chez-Nous ?

Durant cette période, j’ai pris l’occasion de participer aux vidéoconférences qui ont eu lieu jusqu’à maintenant. La dernière c’était celle de Yola, et je me suis inscrit pour la prochaine avec Mathilde. J’apprécie énormément. Je reçois aussi du Chez-Nous des trousses de socialisation, ça me permet de passer le temps un peu. Et j’ai aussi souscrit aux services alimentaires à peu près toutes les semaines. Grâce à ça, j’ai essayé de cultiver mon talent de cuisine et de m’occuper de mon jardin, j’ai une petite cour arrière à entretenir. J’ai un de mes fils qui est chef cuisinier. Il travaille à Québec, il n’est pas à portée de main, mais je lui parle pour qu’il me donne des conseils. Sinon je vais sur internet.

En conclusion, je souhaite à tout le monde une bonne santé, c’est important, et une bonne journée. À la prochaine !

Merci Gilles et à bientôt pour un nouveau confinement de nos membres !